Description

Espaces de données pour les objets du patrimoine culturel (EDOP)

Nature du projet : thèse

Description

Le projet EDOP (Espaces de données pour les objets du patrimoine culturel) a pour objectif la création d’un espace de données intégrant les informations sur les objets de patrimoine, disponibles dans des sources de données des institutions membres de PATRIMA, ainsi que sur le Web. Basé sur l’approche Linked Open Data pour l’annotation et l’intégration des sources de données, l’espace de données EDOP construit une solution graduelle de partage d’information entre sources très hétérogènes en termes de mode d’accès, de structure, de format, de vocabulaire, etc. Le lien vers des sources connexes permet à chaque acteur d’enrichir l’information dont il dispose sur les objets du patrimoine et d’accéder à un contexte plus large d’étude des différentes caractéristiques d’un objet.

Le projet EDOP réunit les laboratoires ETIS et PRISM, spécialistes dans le domaine de l’intégration des données sur le Web, ainsi que la Bibliothèque Nationale de France, le Centre de recherche du Château de Versailles et le Musée national Auguste Rodin, qui mettent à disposition leurs sources de données et leur expertise dans la gestion des données du patrimoine.

tl_files/patrima/projets/images/fiche-signaletique-edop.JPG

Intérêts sociétaux et valorisation

La base EDOP / DATAH constituera le support d’un système d’information de la communauté patrimoine matériel, sur lequel pourront s’appuyer par la suite des applications pour la communauté ou pour le public, l’ouverture vers les réseaux sociaux, etc. Le partage d’informations dans cet espace commun favorisera la convergence de méthodes et modèles dans la communauté des sciences du patrimoine.

Il faut souligner que par sa conception l’espace de données EDOP est ouvert à une évolution et une amélioration continues, non seulement par l’intégration de nouvelles sources de la communauté ou externes, mais aussi par une meilleure structuration et annotation du contenu de chaque source et des liens vers les autres. Aussi, la participation à l’espace EDOP fournira à chaque partenaire des solutions pour améliorer ses propres données et applications.

ACTUALITE : Maria Koutraki (doctorante ETIS / PRISM, UVSQ), Dan Vodislav (ETIS) et Nicoleta Preda (PRISM, UVSQ) ont obtenu le "best demo award" lors de la conférence BDA 2015, qui s'est tenue à Toulon du 29 septembre au 2 octobre.

Le travail présenté s'intitule "DORIS: Discovering Ontological Relations In Services", et permet de mettre en correspondance les résultats de requêtes par web services avec des bases de connaissances (web sémantique). Ce travail s'inscrit dans le projet EDOP (Espace de données pour les objets du patrimoine culturel).

Mots-clés

Corpus – archives – bases de données – art – media – mémoire-numérisation

Détails d'organisation

Doctorante : Maria KOUTRAKI

Porteur de projet : Dan VODISLAV, ETIS / UCP

Partenaires : Nicoleta PREDA (PRISM / UVSQ), Pauline MOIREZ (BnF), Mathieu DA VINHA (Centre de recherche du Château de Versailles), Geneviève AITKEN (Musée national Auguste Rodin).