Thèse : Imagerie 3D synchrotron inélastique pour les objets du patrimoine (2C-3D)

Nombre d'objets du patrimoine sont caractérisés par un grand rapport L/e : la longueur/hauteur et la largeur de l'objet sont très grandes comparées à une épaisseur assez faible. C'est le cas par exemple des documents graphiques sur supports plans, des tableau, mais aussi nombre d'objets ayant une géométrie non plane (céramique, verre...). Les études « matériaux », dans l’épaisseur, de tels objets ne peuvent pas profiter des méthodes non- invasives de type tomographie du fait de la morphologie de l’échantillon. On réalise alors généralement des analyses stratigraphiques sur des micro-prélèvements, avec nombre de limitations : méthodes (micro-)invasives, image 2D (section) ne reflétant que partiellement les propriétés 3D des matériaux, « coût » des prélèvements (geste technique, temps de préparation, risque d’altération).
L’objectif de la thèse est de développer les outils, en mathématiques fondamentales et appliquées, ainsi que de mettre en œuvre un premier montage expérimental pour la prise en compte et l'utilisation de la diffusion inélastique en radiographie de rayons X. Le traitement rigoureux de cette diffusion incohérente doit permettre une reconstruction 3D de l'objet étudié à partir d'une seule radiographie résolue en énergie et sans avoir donc à faire de rotation de l'objet. Cette modalité de mesure sera donc particulièrement bien adaptée à l'étude en profondeur des objets «plats» décrit ci-dessus, et pourra être mise en œuvre sur la ligne de lumière PUMA (Photon Utilisés pour les Matériaux Anciens) co-financée par l’ÉquipEx PATRIMEX et qui ouvrira aux utilisateurs T3 2015.

Détails d'organisation

Porteur et directeur de la thèse:

  • Laurent Dumas, UVSQ/LMV

Autre partenaire, co-directeur:

  • Serge Cohen, IPANEMA
  • Maï Nguyen-Verger, UCP/ETIS

Doctorant:

  • Guerrero Prado