Sélection 2016

Multi-scale water content distribution imagery in heritage buildings using geophysical methods: application to masonry of a Gallo-Roman site (Genainville, France)

Doctorant :
Oriol Sanchez
Partenaires internes FSP :
Jérôme WASSERMANN, Yannick MELINGE (L2MGC / UCP)

Ronan HEBERT, Béatrice LEDESERT (GEC / UCP)

David GIOVANNACCI, Jean-Didier MERTZ (LRMH / CRC)

Vivien BARRIERE (AGORA / UCP)
Partenaires externes FSP :
Florence NICOLLIN, Géosciences Rennes

Pierre M. ADLER, METIS (CNRS-Paris 6)
Cette étude chercher à caractériser la variation de la teneur en eau au sein des maçonneries du patrimoine bâtis pour une meilleure compréhension des mécanismes d’endommagement à long terme.
L'objectif de cette recherche doctorale est de caractériser et de suivre la distribution de la teneur en eau au sein des maçonneries du site de Genainville pendant plusieurs saisons, d'identifier les phénomènes couplés de cristallisation/dissolution de sels et de les localiser, afin de mieux comprendre les mécanismes de l'endommagement par les sels à long terme du patrimoine bâti.
Nous proposons pour cela l’application de méthodes géophysiques. Elles permettent de caractériser la distribution de la teneur en eau au sein des matériaux afin de suivre les phénomènes d’imbibition capillaire, à la fois par des méthodes d’imagerie thermique et des méthodes d’imagerie électrique.
La recherche s’articulera autour de travaux menés en laboratoire et sur le terrain, soit entre deux échelles d’investigation. Au laboratoire, aux échelles micrométriques à centimétriques, où des caractérisations et des expériences analogues aux conditions et aux limites, bien contrôlées, seront menées, afin de fiabiliser les méthodologies employées. Ces expériences à petite échelle alimenteront les modèles numériques permettant de mieux interpréter les mesures in situ et de discriminer les différents phénomènes. In situ, aux échelles centimétriques à métriques, les méthodes d’imagerie seront appliquées afin de confirmer leur adéquation pour caractériser les interactions du bâti avec son environnement.

Intérêts sociétaux et valorisation

Le projet fait l’objet d’une valorisation visant à l’international. Premièrement, la rédaction de la thèse en langue anglaise permet d’élargir considérablement la visibilité du projet vis-à-vis de la communauté scientifique internationale.

Deuxièmement, la participation à des conférences et/ou des colloques internationaux permet de présenter de manière plus régulière les avancés générales du projet par le biais de présentations d’articles de conférences et/ou des posters. Finalement, pendant la durée du projet, des articles visant de revues scientifiques de prestige vont être rédigés afin de maximiser la visibilité des travaux entrepris au cours de cette thèse doctorale.

Nos membres

Actualités

Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×