Postdoctorante

Alice Gimat

Contact
alice.gimat@mnhn.fr
Alice Gimat est ingénieur en chimie analytique et docteur en chimie des matériaux, spécialisée dans l’étude de l’altération de la cellulose et du papier par méthodes chromatographiques.






Normal
0


21


false
false
false

FR
JA
X-NONE

















































































































































































































































































































































































































/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:8.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:107%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family:"Calibri",sans-serif;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family:"Times New Roman";
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;
mso-fareast-language:EN-US;}

Alice Gimat a travaillé sur divers projets en lien avec les matériaux du patrimoine : la datation par luminescence de briques de sites archéologiques (Durham University), la datation par le Carbone 14 de cheveux et textiles de momies chiliennes (C2RMF) et la caractérisation spectroscopique de peintures aérosols (CICRP). Elle s’est ensuite tournée vers l’étude de matériaux cellulosiques. Sa thèse, soutenue en 2016, portait sur l’altération de la cellulose par les ions fer, réalisée entre le Centre de Recherche sur la Conservation (MNHN) et le Laboratoire de Réactivité de Surface (UPMC), afin de mieux comprendre les mécanismes en jeu dans la corrosion du papier par les encres ferrogalliques. Elle a ensuite enseigné en tant qu’ATER à l’UPMC. Depuis 2017, en post-doctorat, elle s’intéresse à l’impact des rayons X sur la cellulose et le papier afin de mieux définir les seuils tolérables lors de l’analyse des documents anciens.


 

Recherches

01
Post-Doctorat
2017

Ce projet vise à étudier l’impact des rayons X sur la cellulose dans le but de définir les doses seuils de dommages tolérables pour les analyses de documents anciens sur papier.

Autres Chercheurs

Postdoctorant

Kilian Laclavetine

Docteur en physique appliquée au patrimoine, spécialisé dans l’identification des matériaux anciens via l’application de techniques d’imagerie scientifique et spectroscopiques.

En savoir plus

Ingénieur de recherche

Vincent Detalle

Vincent Detalle, Ingénieur de Recherche Hors Classe au C2RMF, docteur en science et stratégie analytique est responsable de l’activité Laser et Spectroscopie Optique.

En savoir plus

Postdoctorant

Fernando Filipponi

Ancien élève de l’Alma Mater Studiorum-Università di Bologna, docteur en histoire de l’art, Fernando Filipponi est spécialiste en histoire des arts décoratifs.

En savoir plus
Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×