Postdoctorante

Caroline Bouvier

Contact
caroline.bouvier@bnf.fr
Caroline Bouvier est post-doctorante au laboratoire de la BnF. Elle s’intéresse à l’application des techniques associées à la spectrométrie de masse pour l’étude des matériaux du patrimoine.






Normal
0


21


false
false
false

FR
JA
X-NONE





















































































































































































































































































































































































































/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:8.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:107%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family:"Calibri",sans-serif;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family:"Times New Roman";
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;
mso-fareast-language:EN-US;}

Caroline Bouvier s’est tournée vers l’analyse de matériaux du patrimoine dès son premier stage de master sur l’analyse FTIR et Raman de peintures, réalisé entre les laboratoires du C2RMF et MONARIS (UMR 8233). Après un stage sur l’analyse de glacis par µSORS (Université de Cambridge, UK), elle obtient un Master de Chimie Analytique de Sorbonne Université et de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris.  Elle a mené sa thèse de doctorat de chimie au Laboratoire d’Archéologie Moléculaire et Structurale (UMR8220) sur l’application de l’imagerie TOF-SIMS aux échantillons patrimoniaux et à l’identification des matières organiques. Elle a ainsi construit une base de données spectrale de références adaptées. Intéressée par les matériaux encore mal connus mais déjà sujets à dégradations, elle travaille actuellement sur la caractérisation d’élastomères par Py-GC/MS au laboratoire de la BnF dans le cadre du projet ESPyON de la FSP, en partenariat avec les laboratoires du C2RMF et du CICRP et le musée du Musée National d’Art Moderne – Centre Georges Pompidou. Elle est particulièrement motivée par l’aspect fédérateur du projet qui repose sur la mutualisation des connaissances obtenues par les différents partenaires et leur partage.

Recherches

01
Post-Doctorat
2021

Ce projet a pour objectif de concevoir et mutualiser un outil de caractérisation des élastomères présents dans les collections par Pyrolyse couplée à la GC/MS.

Autres Chercheurs

Postdoctorante

Mathilde Tiennot

Mathilde Tiennot étudie le comportement physico-mécanique des matériaux du patrimoine, et les mécanismes d’altération et de fissuration qu’ils subissent.

En savoir plus

Doctorant

Martin Vigroux

Martin Vigroux est un ingénieur en Génie Civil (ENS Cachan et UCP), actuellement doctorant au sein du laboratoire L2MGC, travaillant sur le comportement thermo-hydro-mécanique des matériaux de construction.

En savoir plus

Chercheur

Natalia La Valle

Natalia La Valle est sociolinguiste, associée au Printemps-UVSQ ; elle étudie les pratiques sociales en se focalisant sur leurs dimensions interactionnelles et matérielles.

En savoir plus
Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×