Ingénieure, Restauratrice

Marion Cinqualbre

Marion Cinqualbre est restauratrice d’arts graphiques indépendante, diplômée de l’INP, spécialisée en art moderne et contemporain. Elle associe la recherche à sa pratique professionnelle.
Dès son année de diplôme, au département des restaurateurs de l’Institut national du patrimoine en 2012,  Marion Cinqualbre s’intéresse à l’étude des matériaux synthétiques. Spécialisée en arts graphiques, son mémoire de fin d’études porte sur la restauration d’un film d’acétate de cellulose (Saci de Tomi Ungerer, Musée Tomi Ungerer, Strasbourg). Cette recherche la conduit à développer un protocole expérimental d’évaluation du brillant en vue de réintégrer de grandes lacunes de plastique. Aujourd’hui, elle exerce en tant que restauratrice indépendante et intervient pour des institutions publiques principalement sur des collections d’art moderne et contemporain. Son intérêt pour les matériaux modernes la pousse constamment à allier la recherche à sa pratique professionnelle. C’est dans ce contexte qu’elle initie le projet ZIP en 2014, grâce à un soutien du CNAP, autour de la collection d’architecture du Centre Pompidou en partenariat avec Maroussia Duranton et le laboratoire de l’INP. Pour poursuivre le projet, elle obtient des financements successifs (Fondation Carnot, Ministère de la Culture) jusqu’au soutien de la FSP démarrant en janvier 2018.

Recherches

01
Mobilité internationale
2016

Le zip est un produit américain, développé dans les années 1930 pour les graphistes et adopté durant la Seconde Guerre mondiale par les architectes pour répondre rapidement à une production de masse de bâtiments et par conséquent de leurs dessins. Ce n’est qu’au moment de la reconstruction que le zip apparaît dans les dessins d’architecture français.

02
Autre projet de recherche
2017

Le projet ZIP porte sur l’étude et la restauration de films plastiques auto-adhésifs, appelés zips, utilisés dans les dessins d’architecture durant la deuxième moitié du XXème siècle.

Autres Chercheurs

Postdoctorante

Manon Castelle

Archéomètre et archéo-métallurgiste, Manon Castelle est spécialiste des questions liées à la mise en forme des objets en alliages cuivreux du patrimoine culturel.

En savoir plus

Doctorante

Juliette Robin Dupire

Juliette Robin Dupire est conservatrice-restauratrice du patrimoine, spécialisée en Sculpture, diplômée en 2017 du master de l’Institut national du patrimoine.

En savoir plus

Doctorante

Marion Alter

Marion Alter est ingénieure chimiste et travaille actuellement sur l’altération de pigments de peinture verts à base de cuivre dans le cadre d’une thèse Patrima.

En savoir plus
Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×