Doctorant

Maxime Lopez

Contact
maxime.lopez@culture.gouv.fr
Doctorant spécialisé en physique (spécialité « Rayonnement, Energie, Spectroscopies » et « Instrumentation, Optique et Lasers).

Maxime Lopez a grandi à l’Île de la Réunion, il a ensuite étudié à Marseille où il a obtenu successivement un baccalauréat scientifique, une licence de physique puis deux masters de physique (spécialité « Rayonnement, Energie, Spectroscopies » et « Instrumentation, Optique et Lasers). Il a ensuite enseigné la physique-chimie dans le secondaire, au collège d’Arles puis au lycée international de Luynes, avant d’obtenir un financement pour effectuer une thèse de physique appliquée à la restauration du patrimoine culturel. Il travaille depuis le mois de Mars 2016 au C2RMF, en cotutelle avec le laboratoire SATIE de l’UCP, sur l’ « évaluation et développement d’une technique de nettoyage des peintures par procédé d’interaction laser-matière ». Autrement dit, il travaille au développement d’un outil laser, destiné aux restaurateurs, qui viendrait s’ajouter à leurs méthodes traditionnelles afin de les compléter et leur permettre d’opérer sans contact, de manière extrêmement sélective et contrôlée, dans les cas les plus délicats. En 2018, il est finaliste national du concours de vulgarisation scientifique « Ma thèse en 180 secondes ». 

Recherches

01
Thèse
2015

Évaluation et développement d’un outil laser de nettoyage de peintures de chevalet, destiné aux restaurateurs, pour compléter leurs méthodes traditionnelles, notamment dans les cas délicats nécessitant une très haute précision.

Autres Chercheurs

Doctorante

Juliette Robin Dupire

Juliette Robin Dupire est conservatrice-restauratrice du patrimoine, spécialisée en Sculpture, diplômée en 2017 du master de l’Institut national du patrimoine.

En savoir plus

Doctorante

Clara Hairie

Diplômée d’un master en environnement et matériaux du Patrimoine, Clara Hairie travaille sur la dégradation de collections de micropaléontologie du Muséum d’Histoire Naturelle.

En savoir plus

Chercheur

Natalia La Valle

Natalia La Valle est sociolinguiste, associée au Printemps-UVSQ ; elle étudie les pratiques sociales en se focalisant sur leurs dimensions interactionnelles et matérielles.

En savoir plus
Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×