Intérêts sociétaux et valorisation

C’est dans un esprit interdisciplinaire et faisant appel à des spécialistes de différents domaines – philologie, histoire du livre, histoire des collections, histoire des sciences, histoire de l’art – que sont conçues les actions envisagées dans le cadre d’OPUSCOR-IT : le recensement du corpus dans les fonds actuels, dont les résultats seront présentés dans un article scientifique d’envergure ; une journée d’étude avec le soutien des partenaires et en lien avec le problématiques du projet, avec la publication des actes ; l’édition critique d’un opuscule notable du corpus.

Ce projet fait l’objet d’un cofinancement entre la Fondation des sciences du patrimoine et Synchrotron Soleil dans le cadre d’un accord cadre signé en 2018 et renouvelé en 2022.

Intérêts sociétaux et valorisation

Les résultats seront discutés et replacés dans un contexte de réflexion plus large, lors d’une journée d’étude organisée conjointement avec le musée de l’Armée intitulée : « Du fer à l’armure, comprendre et restituer la vie des objets » le 7 octobre 2022.

Ce projet fait l’objet d’un cofinancement entre la Fondation des sciences du patrimoine et Synchrotron Soleil dans le cadre d’un accord cadre signé en 2018 et renouvelé en 2022.

Intérêts sociétaux et valorisation

Ce projet a été pensé en association étroite avec les musées partenaires avec pour objectifs, la valorisation du patrimoine, la mise en valeur des collections et l’enrichissement des connaissances. Les résultats ont fait l’objet d’une publication au sein du bulletin du musée de l’Armée, l’Echo du Dôme, intitulée : « Des armures et des particules » destinée à un large public, et d’un court reportage vidéo du musée de l’Armée retraçant les différentes étapes d’étude des objets.

L’étude des pièces par SR-DRX a également été publiée sous la forme d’une actualité sur le site du synchrotron SOLEIL.

Intérêts sociétaux et valorisation

L’outil informatique d’identification des caoutchoucs développé sera partagé entre les partenaires du projet et la base de données créée sera rendue accessible aux utilisateurs de la Py-GC/MS au niveau international. Chaque matériau analysé fera l’objet d’une fiche accessible en ligne compilant les données obtenues. La démarche de création de l’outil d’identification, accompagnée du script associé fera l’objet d’une publication. Le projet sera présenté en Juillet 2022 dans une conférence internationale.

La comparaison entre les données obtenues lors du projet ESPyON et les constats d’état des collections du MNAM-CGP a comme vocation la création d’un mode opératoire d’identification des élastomères basé sur l’évaluation sensorielle des objets.

Intérêts sociétaux et valorisation

Plusieurs actions de diffusion et de valorisation sont prévues dès 2022. Deux présentations ont été acceptées dans le cadre de conférences internationales (E-MRS et inArt) se tenant en juin 2022. En parallèle, deux articles dans des revues scientifiques sont d’ores et déjà en cours de préparation.

Les données obtenues s’intègrent dans un projet plus vaste, franco-allemand, d’étude des décors architecturaux du Moyen-Orient depuis le XIVe s. avant J.-C. jusqu’à la période perse.

Par ailleurs, les résultats pourront être valorisés dans le cadre d’expositions temporaires ou d’expositions-dossiers consacrées à ces décors très bien représentées dans les collections du Louvre, mais également des musées de Berlin, du British Museum ou de l’Oriental Institute à Chicago.

Intérêts sociétaux et valorisation

Un colloque sur l’ « Or à la Renaissance en Europe occidentale (1450-1520) » sera organisé au C2RMF et à l’université Paris Nanterre les 9 et 10 juin 2022, en partenariat avec le CRC. A plus long terme, on prévoit la réalisation d’un site internet présentant les résultats du projet, le versement des données dans l’écosystème ESPADON, mais aussi une valorisation sous la forme d’une exposition.

Une première expérience de « recherche-muséographie » sera ainsi menée pour présenter les premiers résultats du projet lors de l’exposition sur les Primitifs allemands, qui se tiendra à l’été 2024 dans les musées de Besançon, Colmar et Dijon.

Intérêts sociétaux et valorisation

Au cours du projet, un séminaire mensuel sera organisé à destination des partenaires et collègues, mais largement ouvert aux étudiants et chercheurs. La participation à des congrès sera envisagée, ainsi que l’organisation de journées d’études, financées par les partenaires, si les problématiques soulevées le justifiaient. Une présentation du projet à un public élargi est également envisagée dans une série de conférences prévue pour la deuxième année du projet.

Les chercheurs du projet seront incités à publier les résultats intermédiaires, si possible conjointement pour toucher des lectorats académiques parfois très éloignés. Enfin, la modélisation 3D a naturellement pour vocation de médier la navigation entre les ressources numérisées et les données adjointes.

Intérêts sociétaux et valorisation

À l’échelle du groupe de travail Émotions/Mobilisations du chantier scientifique de la cathédrale Notre-Dame de Paris, la dynamique créée par cette recherche débouchera sur :

– trois journées d’étude (printemps 2021, automne 2021 et printemps 2022) qui seront publiées sous forme numérique ;

– une série de brèves monographies conduites dans le cadre du chantier-école, en partenariat avec l’Institut National du Patrimoine, l’École du Louvre et l’Université de Paris-Cergy ;

– une monographie décrivant les résultats de la recherche ;

– une publication collective, pluridisciplinaire, regroupant les contributions des partenaires du programme.

Le projet EMOBI a été présenté lors du colloque Chantier Scientifique Notre-Dame de Paris, coordonné par Philippe Dillmann, Aline Magnien, Pascal Liévaux et Martine Regert, CNRS – Ministère de la Culture, les 19 et 20 octobre 2020.

Intérêts sociétaux et valorisation

Le premier projet VIP a donné lieu à un rapport de synthèse par le post-doctorant et un mémoire de l’Ecole du Louvre. Des articles dans les domaines de la rhéologie et de l’optique et dans le cadre de conférences internationales valorisent les résultats.
Pour ce second projet, la démarche scientifique et les résultats feront également l’objet de publications et communications, traitant des peintures et des méthodologies engagées.

Une journée d’étude autour du verre comme additif dans les peintures sera organisée au C2RMF pour confronter les expertises et recherches, notamment au niveau international.
Une collaboration pourra être envisagée au terme de ce second projet avec les équipes européennes impliquées actuellement dans cette problématique.

Intérêts sociétaux et valorisation

Les résultats du projet FAYOUM seront présentés au second colloque international APPEAR prévu à Amsterdam au printemps 2021. Ils feront également l’objet de publications scientifiques dans des revues spécialisées.

Les futures présentations muséographiques en salles intègreront une médiation qui présentera notamment les techniques d’imagerie scientifique et les résultats obtenus.

Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×