Sélection 2014

Cristallo. Verres émaillés vénitiens de la Renaissance

PostDoctorant :
Fernando Filipponi
Porteur du projet :
Françoise Barbe (département des Objets d’art, musée du Louvre)
Partenaires internes FSP :
Musée du Louvre

C2RMF
Partenaire externe FSP :
Musée national de la Renaissance à Ecouen
Consacré aux verres émaillés vénitiens de la Renaissance, le projet de recherche Cristallo entend proposer et valider les résultats croisés de l’histoire de l’art et de la science.
Depuis plusieurs décennies, les verres émaillés vénitiens de la fin du XVe et du début du XVIe siècle font l’objet de débats au sein de la communauté scientifique, tant sur la question de leur provenance (Venise ou Façon de Venise) que sur celle de leur authenticité. Dans le cadre de cette problématique, ce projet de recherche entend proposer et valider les résultats croisés de l’histoire de l’art et de la science.
Initié en 2009, le projet prend le nom Cristallo en 2013, lorsqu’il bénéficie d’une première aide de Patrima. Son objectif est l’étude des verres émaillés vénitiens de la Renaissance sous un angle résolument transdisciplinaire. Associant le musée du Louvre, le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France et le musée national de la Renaissance à Ecouen, le projet fédère un nombre important d’établissements culturels internationaux et de chercheurs spécialisés qu’il réunit lors de trois journées d’étude, en 2012, 2014 et 2016. Le travail du post-doctorant en 2014-2015 a permis de préciser le corpus d’œuvres et d’orienter l’étude vers des pièces de provenance historique certaine. Parallèlement les campagnes d’analyses se sont poursuivies au C2RMF : au total 62 œuvres ont été analysées entre 2009 et 2018 (hors fragments archéologiques). Plusieurs articles ont déjà parus et sont encore prévus pour rendre compte des résultats complexes des analyses et de leurs implications vis-à-vis de l’histoire de l’art. Les prochaines journées d’étude de l’Istituto Veneto, en septembre 2019, seront l’occasion de présenter l’état d’avancement du projet.

Intérêts sociétaux et valorisation

Après les publications déjà réalisées et en cours, destinées à un public académique, la principale perspective de valorisation est l’exposition temporaire prévue au musée national de la Renaissance en 2021, sous la direction de Thierry Crépin-Leblond, Aurélie Gerbier et Françoise Barbe.

Réunissant des œuvres de collection et archéologiques, elle permettra de présenter les résultats de cette longue enquête sur les verres émaillés, non seulement italiens mais également français, tant ses apports que ses limites, mettant en évidence l’importance d’une approche interdisciplinaire. L’exposition s’attachera en outre à présenter à un public non spécialiste le contexte social et culturel de cette production de luxe de la Renaissance italienne et son succès européen.

Nos membres

Actualités

Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×