Sélection 2016

Les façades enduites au plâtre d’Île-de-France, du XVIIe siècle au XXe siècle

Doctorant :
Tiffanie Le Dantec
Partenaires :

LRMH

ENSAV

UVSQ (DYPAC)

Les façades en plâtre font partie de notre patrimoine bâti et participent au paysage francilien. La conservation et la restauration de ce matériau fragile et exposé aux intempéries posent des problèmes aux architectes d’aujourd’hui.
Le projet a permis d’étudier soixante édifices, une centaine de façades et plus de deux cent échantillons d’enduits de plâtre du XVIe au XXe siècle. Ce corpus met en relation la composition et la mise en œuvre du matériau « plâtre » et sa relation avec l’architecture et son environnement, à travers les époques et les territoires franciliens. Ces paramètres sont intégrés à une base de données qui comprend également une analyse physico-chimique, un diagnostic sanitaire et une étude historique pour chaque édifice. Mise en relation avec un SIG, cette base permet de poser des questions très précises sur l’histoire du matériau, sa durabilité sur les façades, le système de pathologie et les possibilités de restauration.

En parallèle, une recherche historique documentaire est menée pour comprendre les raisons du déclin de l’utilisation du plâtre en extérieur, notamment sur son usage en maçonnerie et en enduit. Pratiquement disparues de nos jours, ces techniques sont délaissées au profit des enduits de ciment ou de chaux pour les ravalements extérieurs, ou de la plaque de plâtre dans les intérieurs. Le plâtre pur n’est plus utilisé dans la restauration des façades de notre patrimoine de plâtre, et n’est pas mis en œuvre dans la construction contemporaine. Ses excellentes propriétés en font pourtant un matériau à intégrer dans un développement durable de la construction, grâce à son cycle de recyclage et sa faible empreinte carbone. L’étude des savoir-faire anciens des maçons parisiens est une fenêtre ouverte sur l’utilisation future de ce matériau, que cette thèse espère réhabiliter.

Ce projet fait l'objet d'un mécénat du :

Intérêts sociétaux et valorations

Il existe de nombreux ouvrages consacrés à l’étude complète de matériaux comme la chaux, le ciment, la brique etc. Il manque néanmoins un ouvrage de référence sur le plâtre qui pourrait être comblé par cette thèse.Par ailleurs, la base de données des édifices étudiés peut-être mise en ligne et complétée pour enrichir les connaissances de ce patrimoine méconnu.

Elle pourrait ainsi permettre de comprendre les relations entre le bâti ancien et son environnement immédiat, à l’échelle des petits territoires. Enfin, la doctorante a acquis une expertise technique peu commune et valorisable notamment pour une aide à la maîtrise d’œuvre ou à la maîtrise d’ouvrage dans le cas de diagnostic de façades en plâtre avant leur restauration.

Nos partenaires

Actualités

Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×