Sélection 2017

Patrimoine écrit, matérialité documentaire et gestion économique : la seigneurie monastique à Saint-Germain-des-Prés (fin XIIe – début XVe siècle)

Doctorant :
Louis Genton
Directeur de thèse :
Pierre Chastang, (UVSQ / DYPAC)

Pierre Jugie, (Archives nationales, Département du Moyen Âge et de l'Ancien Régime)
Partenaires membres de la FSP :

UVSQ

Archives nationales

Le projet consiste à mettre en valeur la richesse des archives de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, pour étudier les évolutions de la pensée économique et juridique de la fin du XIIe au début du XVe siècle.
S’inscrivant dans les recherches sur l’Église comme institution organisatrice du monde social au Moyen Âge, le projet met en valeur l’exceptionnel corpus des documents de l’administration de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, essentiellement conservés aux Archives Nationales, dans les séries K, L, LL, et S, jusqu’ici peu mobilisés par les historiens médiévistes. L’analyse de leur matérialité permettra de proposer une typologie rendant compte de leurs spécificités documentaires, tout en donnant une image dynamique de la généalogie des manuscrits et outils de l’administration de l’abbatiat d'Hugues VI (1162-1182) à celui de Guillaume L’Évêque (1387-1418). L’analyse des continuités et mutations documentaires permettra de s’intéresser aux changements institutionnels comme l’évolution de l’organisation territoriale du patrimoine, le développement d’une administration rationnelle des ressources et l’essor de nouvelles normes et pratiques juridiques. L’accent sera mis sur les acteurs du changement, dans et à l’extérieur du monastère, qui apparaissent de plus en plus conscients de la nécessité de rendre des comptes par la bonne administration des domaines et par la fidélité qu’il témoigne envers leur hiérarchie. L’évolution de ces différentes pratiques a joué un rôle déterminant dans l’essor des pratiques institutionnelle, juridique et économique des sociétés contemporaines.

Intérêts sociétaux et valorisation

Le projet a pour but de réinvestir l’importante place qu’occupait l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés dans la France médiévale. La création d’une généalogie documentaire des différentes sources administratives de l’abbaye pourra permettre au grand public d’être informé sur la grande richesse et diversité des fonds de Saint-Germain-des-Prés aux Archives nationales.

Ce travail s’inscrit aussi dans l’histoire régionale de l’Île-de-France. Il cherche à mettre en lumière et rendre accessible aux habitants de la proche ou lointaine périphérie parisienne, une partie encore assez méconnue de l’histoire de leur ville ou village. L’abbaye y possédait des terres, des maisons et des églises qui ont pu conserver leur ancien aspect et leur nom.

Nos membres

Actualités

Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×