Doctorant

Christophe Meslin

De formation initiale en histoire à l’université Paris I (DEA 1995), Christophe Meslin entame un doctorat en décembre 2012, après une « première » vie active, en particulier dans le secteur associatif.
Après une maîtrise (Le Mouvement Poujade et la construction européenne, 1953-1957, dir. G. Bossuat et R. Girault, Paris I, 1994) et un D.E.A. en histoire (Construction européenne et résistances, dialectique d'une histoire, dir. R. Frank, Paris I, 1995), C. Meslin travaille dans le secteur associatif et documentaire, notamment pour des recherches historiques et iconographiques, la réalisation de bases de données, l’organisation de séminaires, le secrétariat de rédaction (Montparnasse-Multimédia, Institut de l’Economie Sociale à la Maison des Sciences de l’Homme, Comité d’histoire du ministère de la Jeunesse et des Sports). À partir de 2010, il s’intéresse plus spécifiquement à l’étude du XIXe siècle et à l’histoire de l’art. Effectuant des recherches sur la place du miroir dans les arts et dans la société, il réalise que la démocratisation de cet objet est un phénomène relativement très récent qui a été, pour partie, occulté par une présence plus ancienne des miroirs dans la peinture et la littérature, présence relevant du privilège d’une élite. S’inscrivant en doctorat en décembre 2012, il obtient du LabEX Patrima au printemps suivant un contrat doctoral débuté en octobre 2013. Le même mois paraît l’ouvrage coécrit avec Pauline Pons, Comment distinguer un chef-d’œuvre d’une croûte ? (Palette).

Recherches

01
Thèse
2012

La démocratisation du miroir est un phénomène récent qui s’inscrit largement dans le cours du XIXe siècle. Outre cette démocratisation, cette thèse a pour vocation de restituer l’immense disparité matérielle des miroirs alors disponibles.

Autres Chercheurs

Ingénieur de recherche

Eleonora Pellizzi

Eleonora Pellizzi est ingénieur de recherche au laboratoire scientifique de la BnF ; elle est spécialisée dans l’analyse et la caractérisation des matériaux synthétiques.

En savoir plus

Postdoctorante

Valentina Hristova

Docteure en Histoire de l’art et ancienne pensionnaire de l’Académie de France à Rome-Villa Médicis, Valentina Hristova est spécialiste de la peinture italienne des XVe et XVIe siècles.

En savoir plus

Doctorante

Ariane Théveniaud

Ariane Théveniaud est conservatrice-restauratrice. Elle mène une thèse sur la restauration des instruments de musique non-occidentaux dans les musées européens.

En savoir plus
Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×