Postdoctorante

Manon Castelle

Contact
manon.s.castelle@gmail.com
Archéomètre et archéo-métallurgiste, Manon Castelle est spécialiste des questions liées à la mise en forme des objets en alliages cuivreux du patrimoine culturel.

Manon Castelle est titulaire d’une licence d’histoire, histoire de l’art et archéologie et d’un master histoire de l’art et patrimoine spécialité matériaux du patrimoine culturel et archéométrie de l’université Bordeaux 3. Elle a effectué sa thèse de doctorat en histoire, histoire de l’art et archéologie au sein du laboratoire DYPAC (UVSQ), en co-direction avec le C2RMF et en partenariat avec le département des sculptures du Musée du Louvre. Cette thèse, labélisée PATRIMA, a été soutenue en 2016 et porte sur les techniques de fabrication de la grande statuaire en bronze en France, 1540-1660. Elle a ensuite successivement collaboré à plusieurs projets portant sur la caractérisation d’objets en alliages cuivreux dont le projet ADEMAT 2, soutenue par PATRIMA, qui s’est intéressé à un large corpus de matrices de sceaux médiévales. Depuis septembre 2018, Manon Castelle bénéficie d’une bourse post-doctorale Migelien Gerritzen pour une recherche qu’elle mène au Rijksmuseum. Manon Castelle s’intéresse en particulier à la fonte statuaire, à la fonte à la cire perdue et aux différentes chaînes opératoires de fabrication des objets qu’elle étudie. Elle est membre du comité scientifique du programme de recherche CAST:ING et membre associé au laboratoire DYPAC.


Recherches

01
Thèse
2012

La renaissance de la statuaire en bronze au XVIème a eu lieu grâce l’impulsion donnée par les grandes commandes royales. Au cœur de ce phénomène, la technique tient un rôle majeur.

02
Post-Doctorat
2017

Les matrices de sceaux, à la fois images et outils, constituent un immense corpus d’orfèvrerie médiévale, longtemps demeuré peu exploré.

Autres Chercheurs

Doctorant

Clément De Mecquenem

Titulaire, Chimie Analytique, Physique et Théorique, Clément mène des travaux de thèse dirigés par Victor Etgens et Ina Reiche. Depuis octobre 2021, il travaille sur l’altération du smalt et la reconstitution de l’aspect d’origine d’œuvres où il est altéré.

En savoir plus

Doctorant

Maxime Lopez

Doctorant spécialisé en physique (spécialité « Rayonnement, Energie, Spectroscopies » et « Instrumentation, Optique et Lasers).

En savoir plus

Professeur des universités

Patrick Di Martino

Professeur des Universités en Microbiologie, Patrick Di Martino réalise ses activités de recherche au laboratoire ERRMECe-EA1391 et ses activités d’enseignements à l’IUT de Cergy-Pontoise.

En savoir plus
Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×