Sélection 2021

Analyse de l’OR et de ses Usages comme Matériau pictural, XVIe-milieu du XVIIe siècle – AORUM

Post Doctorante :
Valentina Hristova
Partenaires internes FSP :
Le Hô Anne Solenn (C2RMF)

Andraud Christine (CRC-MNHN/CNRS)

Delieuvin Vincent (Musée du Louvre)

Vodislav Dan (laboratoire ETIS-CY Cergy Paris université/CNRS)

Marguin-Hamon Elsa (École nationale des Chartes)
Partenaires extérieurs FSP :
Thomas Romain (HAR, Université Paris Nanterre)

De Paepe Pantxika (Musée Unterlinden, Colmar)

Pillonnet Anne (ILM, Université Lyon I)

Simonot Lionel (Institut P’, Université de Poitiers)

Dubost Marie, restauratrice de peintures (indépendante)
Le projet AORUM, interdisciplinaire (histoire de l’art, physico-chimie des techniques picturales, optique), vise à étudier l’or comme matériau pictural en Europe occidentale, aux XVIe et XVIIe siècles.
AORUM est un projet interdisciplinaire (histoire de l’art, physico-chimie des techniques picturales, optique) qui s’attache à étudier l’or en tant que matériau pictural dans les pratiques artistiques en Europe occidentale, aux XVIe et XVIIe siècles. Il vise ainsi à explorer un terrain historiographique inédit, en rassemblant un corpus d’œuvres et en l’analysant dans une triple perspective (historique, technique et optique). En effet, contrairement à ce que laissent entendre les prescriptions des théoriciens de la peinture des XVe et XVIe siècles (ex. Alberti et Vasari), l’or continue à être utilisé bien au-delà de la Renaissance. En témoignent certains tableaux d’artistes aussi célèbres que Rembrandt ou Vermeer.
Les objectifs du projet sont précisément de sortir de l’ombre ce corpus ; de l’exploiter selon les questionnements fondamentaux de l’histoire de l’art (iconographie, histoire sociale, histoire du goût, …) ; d’étudier aussi, dans une démarche interdisciplinaire (histoire matérielle de l’art/Technical art history - physico-chimie des matériaux du patrimoine), l’histoire des techniques de mise en œuvre de l’or ; d’analyser les propriétés optiques des dorures et les dispositifs historiques de présentation des œuvres et des effets qu’elles génèrent par le jeu des surfaces lumineuses, là encore dans une démarche interdisciplinaire (histoire de l’art – physique (optique)) ; enfin de gérer l’ensemble des données de manière à contribuer à l’EquipEx+ESPADON.

Intérêts sociétaux et valorisation

Un colloque sur l’ « Or à la Renaissance en Europe occidentale (1450-1520) » sera organisé au C2RMF et à l’université Paris Nanterre les 9 et 10 juin 2022, en partenariat avec le CRC. A plus long terme, on prévoit la réalisation d’un site internet présentant les résultats du projet, le versement des données dans l’écosystème ESPADON, mais aussi une valorisation sous la forme d’une exposition.

Une première expérience de « recherche-muséographie » sera ainsi menée pour présenter les premiers résultats du projet lors de l’exposition sur les Primitifs allemands, qui se tiendra à l’été 2024 dans les musées de Besançon, Colmar et Dijon.

Nos membres

Actualités

Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×