Sélection 2015

Les céramiques post-palisséennes

Doctorant :
Jessica Dupuis-Denis
PostDoctorant :
Laetitia Métreau
Porteur du projet :
Françoise Barbe (département des Objets d’art, musée du Louvre)
Partenaires internes FSP :
Musée du Louvre

C2RMF
Partenaires externes FSP :
Muséum national d’Histoire naturelle

Musée national de la Renaissance à Ecouen
Consacré aux céramiques à décor moulé post-palisséennes, le projet de recherche favorise une approche interdisciplinaire pour aider à l’identification d’ateliers de production.
Dans le prolongement de la découverte du fonds d’atelier de Bernard Palissy lors des fouilles des Tuileries, le département des Objets d’art du musée du Louvre, le musée national de la Renaissance à Ecouen et le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France sont étroitement associés à l’étude de la production palisséenne et des céramiques françaises de la première moitié du XVIIe siècle qui perpétuent l’usage du décor moulé (longtemps connues sous l’appellation « suites de Palissy »).
Depuis 2009, la recherche s’est orientée dans deux directions privilégiées : l’analyse physico-chimique des pâtes et des glaçures permettant de clarifier définitivement la distinction entre Palissy et les céramistes postérieurs ; la constitution d’un corpus des productions post-palisséennes. Après la thèse d’histoire soutenue en 2018 par Jessica Dupuis-Denis à l’Université de Cergy-Pontoise (La céramique à Paris après Bernard Palissy (1590-1650) : œuvres, fabricants, collections), le projet Figulines entend valider les hypothèses en cours sur la question des moulages et l’identification d’ateliers de production possiblement parisiens pour la céramique post-palisséenne. La post-doctorante accueillie en janvier 2019 par le Muséum national d’histoire naturelle est chargée de mettre en œuvre deux axes d’étude complémentaires : l’axe « moulage / imagerie » (identification des moulages princeps grâce à l’imagerie 3D) ; l’axe « biodiversité / statistiques » (classification de groupes d’œuvres grâce à un traitement statistique multivarié des données, notamment issues de l’identification taxinomique des espèces).

Intérêts sociétaux et valorisation

Les perspectives de valorisation s’articulent autour des actions pédagogiques et culturelles envisagées par le musée du Louvre et le musée national de la Renaissance à moyen et long terme. Les conclusions du projet Figulines formeront le socle de la réflexion sur la muséographie des futures salles consacrées à Palissy par le musée de la Renaissance et bénéficieront également au Louvre, qui mène une politique active de médiation dans les départements et dans les salles d’interprétation du Pavillon de l’horloge.

La production d’un film scientifique à destination d’un large public est envisagée. A plus longue échéance, s’impose l’idée d’une exposition consacrée à Bernard Palissy, sa production et son héritage, qui distinguerait le contexte culturel original des productions post-palisséennes et permettrait diffuser les résultats de la recherche auprès d’un vaste public, en mettant l’accent sur la richesse de son approche interdisciplinaire.

Nos membres

Actualités

Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante sur notre site Web, nous vous recommandons de procéder à une mise à jour de votre navigateur. Mettre à jour mon navigateur

×